Budget familial
2

Pour un budget familial parfaitement sain, suivez ces 8 règles simples…

   Vous connaissez la blague ? Dans la vie il y a 3 types de personnes : ceux qui savent compter et les autres… Justement, la gestion et vous ça fait trois ! Alors pour éviter les fins de mois difficiles, pour éviter de finir “à la cave” chaque 31, suivez les quelques conseils que voici : ils sont simples et la portée de tous !

   Conseil n°1
   Pour être plus à l’aise en fin de mois, vous avez deux solutions : ou gagner plus d’argent (facile à dire), ou réduire les dépenses (plus facile à faire). C’est donc sur ce levier qu’il est préférable d’agir pour commencer…

   Conseil n°2
   Essayez le plus possible de tenir votre comptabilité en temps réel : cela vous permettra d’être plus réactif. Heureusement internet vous facilite la tâche, avec la consultation et la gestion du compte à domicile et en direct.

   Conseil n°3
   Dressez la liste des entrées et sorties. Les entrées sont faciles à identifier : c’est votre salaire et les autres ressources éventuelles. Pour ce qui est des sorties, faites une liste mensuelle, mais aussi trimestrielle et annuelle, en répondant à la question : quelle dépense faites-vous systématiquement à quel moment du mois, du trimestre, de l’année ? Classez les dépenses par type : logement, voiture, impôts, électricité, téléphone, etc.

   Conseil n°4
   Les dépenses “obligatoires” sont forcément les plus compliquées à réduire. Mais si vous trouvez votre loyer trop cher, réduisez-le en essayant… de déménager ! Il y a toujours des possibilités de payer moins, y compris pour les assurances, le téléphone (changez d’opérateur ou de formule).

   Conseil n°5
   Les dépenses occasionnelles sont votre principal levier d’action. Typiquement, votre budget loisirs, vêtements et vacances sont “compressables”. Pour vos vacances par exemple, faites un beau et grand voyage tous les 2 ou 3 ans, au lieu d’en faire un chaque année ! Inutile de parler ici de réduire les achats de vêtements, vous savez sûrement très bien où vous pouvez économiser… Tout est une question de priorités : est-il important de changer de voiture ? Même si vous devez manger des pâtes et renoncer aux sorties cinéma pendant 1 an ?

   Conseil n°6
   Maîtrisez vos dépenses, en évitant comme la peste les cartes bancaires à paiement différé : la tentation de les utiliser jusqu’à la date de l’encaissement est forte ! Mais le jour J vous vous retrouverez avec une grosse somme à débiter et un compte à plat… Optez donc de préférence pour une carte à débit immédiat. Autre option : la carte à autorisation automatique. Avec elle, les paiements sont autorisés seulement si vous avez assez d’argent sur le compte !

   Conseil n°7
   Attention aux chèques : vous ignorez s’ils seront débités le jour-même ou 6 mois plus tard - et ça, ça change tout ! Plus le délai d’encaissement est long, plus vous risquez d’oublier la dépense. Inversement, le fait de demander à un commerçant de l’encaisser au bout d’un mois ne vous donne aucune garantie : il a le droit d’agir à sa guise ! Pour votre comptabilité, considérez donc qu’un chèque émis est un chèque encaissé.

   Conseil n°8
   Evitez à tout prix de dépenser l’argent à venir ! On vous a promis une prime ? Vous allez toucher une rentrée exceptionnelle (l’argent de la vente de la voiture de mémé) ? Evitez de tirer des plans sur la comète : cet argent, vous ne l’avez pas encore, et s’il se passe quoi que ce soit (la prime saute, la voiture ne plaît pas), vous allez être dans le rouge ! Donc, la règle de base pour une comptabilité saine, c’est de dépenser seulement l’argent disponible !

   Un dernier conseil “pour la route” : si votre situation financière se dégrade, commencez par suivre ces 8 conseils. Pensez ensuite, éventuellement, à prendre rendez-vous avec le conseiller clientèle de votre banque…

Email This Page

2 Commentaires

  1. Je suis heureux de constater que je mets déjà l’entièreté de ces 8 conseils en application depuis que je me suis résolu il y a quelques années à ne plus me permettre un découvert et même de pouvoir épargner.

    En plus de ces conseils je me suis fait un tableau EXEL où je peux réaliser des simulations de reste à vivre et de reste à épargner une fois les charges incompressibles calculées lesquelles charges telles la nourriture calculées le plus large possible pour pouvoir éventuellement un peu être compressée au cas où.

    Je note également tous mes désirs d’achat sur un fichier pour pouvoir les prioriser et si vraiment nécessaires attendre la bonne réduction.

    • bonjour,

      je suis interressee par votre tableau excel pouvez-vous me le faire parvenir. ce serait très gentil de votre part ;) merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *